Le blog de Bonampak

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

On a aimé ( ou pas)

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 23 septembre 2011

Les révoltés de la parfumerie

Pirate-Parfum vous connaissez ? … Non ce n’est pas le nom d’une nouvelle gamme de céréales Tipiak (oui, on assume totalement cette blague chez Bonampak !) mais celui d’une nouvelle marque de parfumerie partie en guerre contre l’industrie du luxe. Leur cri de ralliement : « un parfum c’est 95% de marketing et seulement 5% de produit ». Surfant sur la vague de la crise, Pirate-Parfum entend donc bien renverser la tendance. Le jus, rien que le jus, des flacons identiques pour toutes les fragrances (blanc pour les féminins, noir pour les masculins) et une offre accessible uniquement via le net. Une idée au premier abord plutôt séduisante. Oui, sauf que comme le nom de la marque l’indique si bien, les parfums proposés sont inspirés directement des grands best-sellers de la parfumerie. Le site n’hésite d’ailleurs pas à proposer un moteur de recherche qui permet à l’internaute de naviguer vers le ou les parfums pirates dont la famille olfactive se rapproche le plus de sa demande. En d’autres termes, la marque met en correspondance ses propres parfums avec ceux de la concurrence composés des mêmes ingrédients principaux. Trésor de Lancôme par exemple renvoie directement au parfum Nassau et Alexandria de chez Pirate-Parfum.
pirate
L’offre est alléchante pour le consommateur : des parfums de qualité (nez de Grasse, verrerie italienne) à un prix résolument attractif (30€ les 100ml) et possède le mérite de pointer du doigt un flou juridique. Car contrairement aux apparences, la démarche de Pirate-Parfum est totalement légale. La contrefaçon pour les parfums ne s’applique en effet que pour le nom et/ou le flacon, les droits d’auteur pour les parfumeurs n’existent pas et la Cour de Justice des Communautés Européennes, l’INPI et l’OMPI refusent catégoriquement d’enregistrer les marques olfactives (on invite ceux qui souhaitent en savoir plus à lire cet excellent article sur le droit d’auteur en parfumerie http://www.eurojuris.fr/fre/entreprises/marketing-ventes/marques-brevets/articles/a8814.html).

La démarche de Pirate-Parfum pose malgré tout une question d’éthique. Et l’argument hissé haut sur le site présentant la marque comme la seule griffe pouvant prétendre à 95 % de produit pour 5 % de marketing prend un peu l’eau au regard du fait que leur notoriété repose essentiellement sur la comparaison de leur produits avec les marques tant fustigées… Au final, un combat pas si loyal que cela donc.

mardi 30 novembre 2010

Gare aux Phonards !

Si la langue française évolue naturellement au gré des innovations technologiques, chaque année, le Festival XYZ du Mot et du Son Nouveau, lui donne un petit coup de pouce !

Après le triomphe des néologismes "chaudard", "ordinosore" ou "dessoiffer" lors des précédentes éditions, c'est le mot PHONARD qui remporte la palme cette année. L'originale association du mot « Phone » à un autre plus ancien, mais sûrement tout autant usité au quotidien !

Eric Donfu, le fondateur du festival explique au quotidien régional Paris Normandie que "...phonard est une insulte à l'adresse d'une personne utilisant abusivement son téléphone portable".

On attend avec beaucoup d'intérêt les 10 ans du festival en novembre prochain !

lundi 6 septembre 2010

Du nouveau pour la rentrée chez Apple

Steve Jobs présentait lors d'un keynote le 2 septembre la nouvelle version d'Itunes, véritable mise à jour puisqu'elle se voit doter d'un nouveau logo et d'un réseau social intégré "Ping"

logo-Apple-iTunes-10.jpg

Oublié le pictogramme du CD, en effet, l'objet étant devenu obsolète (les utilisateurs ne traduisent plus leurs bibliothèques CD sur Itunes, mais achètent et écoutent directement depuis l'Apple Store), Apple a préféré le supprimer, pour y laisser seulement la note de musique arrondie sur une bulle en dégradé bleu. Apple montre une nouvelle fois son adaptabilité, même si le logo ne semble pas pour le moment faire l'unanimité sur la toile, en raison d'une trop grande simplicité face aux autres logos Apple

Logo apple

En ce qui concerne l'autre nouveauté sur cette version, "Ping" va vous permettre de partager, suivre, donner votre avis sur des artistes, albums... Un mix inspiré de plusieurs autres concurrents comme Spotify, Deezer, Facebook ou Twitter. Notre interrogation : La multitude actuelle des réseaux sociaux ne compliquera t-elle pas le succès de cette nouvelle plateforme ?

mardi 24 août 2010

C'est grave docteur...?

Iphone 4

J'ai craqué, est-ce grave docteur ?

Et oui, à force de voir tous ces gens autour de moi devenir de vrais zombies, j'ai eu moi aussi envie de connaître cette sensation. Pourtant je me suis trouvée forte, très forte, plutôt addicte à la pomme et aux technologies en général, garder mon téléphone tactile pourri, pas tactile pour un sou, était un vrai défi !

Avec de vieilles excuses censées me rassurer, du genre :

- au moins en soirée, je suis présente, et non pas rivée sur mon iPhone, - mes mails, je n'y réponds que devant l'ordinateur, histoire de me laisser du répit, - google map, pff rien ne vaut une bonne vieille carte papier que tu peux déplier, et vive mon sens de l'orientation !! ...

Allez fini de me rassurer, moi aussi j'ai le droit d'avoir ce petit bijou téléphonique !! Et vous qu'attendez-vous pour craquer ?